Anecdotes sur les fêtes de fin d’année dans le monde

Le site des étudiants

Anecdotes sur les fêtes de fin d’année dans le monde

Meilleurs voeux pour un Noël plein de joies et une nouvelle année remplie de bonheur.

Petites anecdotes sur les fêtes dans le monde : 

Comment Noel est-il célébré à l’étranger ? 

Au Japon, un Noël au KFC

Au Japon, Noël prend des airs de Saint-Valentin. Le réveillon se fait le plus souvent en couple. Les célibataires tentent pour leur part d’obtenir un rendez-vous ce soir-là. Mais la coutume la plus insolite consiste à manger du poulet frit à Noël. Une tradition initiée par la chaîne de fast food KFC en 1974 après une campagne de publicité qui aura séduit les Japonais, désormais habitués à se précipiter chaque année dans les restaurants du groupe.

En Italie, les cadeaux apportés par une sorcière

De l’autre côté des Alpes, Noël débute dès le 8 décembre, jour de décoration du sapin. Le 25 décembre, c’est le “Babo Natale” ou le “Gesu Bambino” (Petit Jésus) qui apportent les cadeaux selon les régions. La veille de l’Épiphanie, c’est la Befana (sorcière) qui joue le rôle de deuxième Père Noël et se charge de distribuer des jouets aux enfants. Son passage marque ainsi la fin des festivités.

Selon la légende, les rois mages demandèrent leur chemin à une vieille femme pour se rendre à Béthléem offrir des cadeaux à Jésus. Mais la Befana refusa de les accompagner et fut prise de remords. Elle partit alors à la recherche des rois mages avec un panier rempli de gâteaux qu’elle offrait aux enfants qui passer sur son chemin.

En Ukraine et en Russie : la tradition orthodoxe

C’est quand, en fait, la veille de Noël ? La même chose chaque année, le 24 Décembre, n’est-ce-pas ? En fait, ceci n’est pas vrai dans tous les pays… Certains chrétiens orthodoxes le fêtent le 6 Janvier : c’est le cas en Ukraine, par exemple, où la messe est célébrée en ce jour, suivie d’un repas traditionnel comptant pas moins de douze services. (Un pour chacun des apôtres de Jésus.)

Les coutumes du Nouvel an : 

En Italie, il est de coutume d’offrir une culotte rouge aux femmes pour leur souhaiter une année riche en événements. A Rome ou à Naples, les gens jettent des assiettes par les fenêtres.

En Grèce, les plus traditionnels éteignent les lumières à minuit et ouvrent les robinets pour que l’eau et l’électricité se renouvellent en même temps que la nouvelle année.

En Espagne, il faut avaler douze grains de raisins frais en même temps que les douze coups de minuit pour être certain de passer une bonne année. Pour les Portugais, la tradition est la même, sauf qu’ils n’oublient jamais de jeter une chaussure en l’air pour s’assurer définitivement une année heureuse.

La coutume est plus étrange pour les Allemands, Autrichiens et Suisses, qui, pour lire ce que la nouvelle leur réserve, font fondre du plomb dans une cuillère pour le verser ensuite dans de l’eau froide. Selon la forme prise par le métal refroidi, l’année sera bonne ou mauvaise.

A Chypre, ne jamais oublier d’éternuer, sans cela l’année sera mauvaise !

En Colombie une fois la nouvelle année célébrée, la tradition est de faire le tour du quartier avec une valise vide, synonyme d’une année remplie de voyages.

Au Chili, on célèbre le Nouvel an en mangeant : afin de se garantir une année pleine d’argent et de travail, il est de coutume de manger une cuillerée de lentilles à minuit.

Bonne année à toutes et à tous ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *