Projet ciné-débat : Mais où va l’argent de votre place de cinéma ?

6,7,9 parfois 11 euros… Félicitations ! Vous venez de contribuer au financement de l’industrie cinématographique ! Grâce à vous, l’industrie continuera à faire des films de plus en plus performants et les cinémas continueront d’exister pour les projeter ! Vous l’aurez compris : l’argent que vous donnez dans une place de cinéma va être réparti entre les différents acteurs de cette industrie. En 2019 (avant la tempête…) les recettes au guichet ont rapporté 1 447,4 millions d’Euros selon le bilan annuel de 2020 du CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée). Soit +8,3% par rapport à 2018 (je ne pense pas que nous pourrons en dire autant pour 2020…). 213 millions d’entrées, c’est le chiffre du nombre de places de cinéma vendues en 2019 en France dont 17 films français réalisent plus d’un million d’entrées (le plus populaire d’entre eux ayant été la comédie « Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? » qui réalisa plus de 4 millions d’entrées en 2019). Mais à qui profite tout cet argent généré par les tickets de cinéma ? C’est la question que le groupe ciné-débat s’est posé et on vous donne aujourd’hui la réponse.

Tout d’abord, commençons par les taxes. La plus significative d’entre-elles est la T.S.A. (« Taxe de solidarité additionnelle ») c’est une taxe sur le prix des entrées aux séances organisées par les exploitants d’établissements de spectacles cinématographiques. Elle permet notamment de financer le fonctionnement du CNC, c’est par exemple grâce à l’argent récolté par cette taxe que l’organisme pourra aider financièrement des producteurs à monter leurs projets l’année suivante. Elle correspond à 10,7% du prix du ticket et a rapporté 154,87 millions d’€ en 2019.

Vient ensuite une autre taxe que l’on retrouve de partout : la fameuse T.V.A. (Taxe sur la Valeur Ajoutée) que vous connaissez probablement bien. Pour rappel, c’est un impôt indirect sur la consommation qui est une recette du budget général de l’Etat. Son taux est de 5,3% sur le prix du ticket et a rapporté 76,71 millions d’€ en 2019.

À hauteur de 1,3%, nous retrouvons la contribution à la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique), un organisme à but non lucratif dont le rôle est de gérer les droits d’auteur. L’argent qu’elle récupère est redistribué aux auteurs et compositeurs membres (autrement dit, elle reverse les droits d’auteur aux auteurs impliqués dans l’œuvre). En 2019, le montant ainsi récolté a atteint 18,82 millions d’€.

Et puis il faut bien rémunérer le distributeur qui a permis au film de voir le jour et d’être diffusé en salle ! On citera comme exemples Warner Bros, Pathé, Disney, Gaumont, Paramount ou encore Universal. Et là les parts deviennent tout de suite plus importantes : ils récupèrent à eux seuls 42,4% de la valeur du ticket ce qui correspond à 613,70 millions d’€ en 2019 (la plus grosse part du cake).

Enfin, le reste va pour l’exploitant, qui lui va projeter le film au grand public. Sa part est de 40,3%. La cagnotte totale récoltée étant de 583,30 millions d’€ en 2019 pour nos chers cinémas français.

Vous savez maintenant où va l’argent de votre place de cinéma. Peut-être que de savoir que vous faites vivre toute l’industrie du cinéma et pas uniquement un distributeur en achetant un ticket, vous donnera envie d’aller plus souvent dans les salles obscures ou peut-être de répondre à cet ami qui dit toujours ne pas vouloir aller visionner les gros Blockbuster pour ne pas financer les gros distributeurs. Car finalement, ce ne sont pas eux que vous financez le plus, mais bien les producteurs et cinémas. Et on vous encourage fortement à soutenir tous les cinémas proches de chez vous lorsque ces derniers pourront, enfin, rouvrir afin de perpétuer la magie de cet art qui nous fait rêver le temps d’un moment et nous transporte dans un univers où tout est possible.

Voici également quelques chiffres du bilan annuel du CNC 2020 que nous souhaitions partager avec vous :

  • En dix ans, dans un contexte de progression du nombre de films agréés (+15,3 %), le nombre de films agréés réalisés ou co-réalisés par des femmes passe de 52 films en 2010 à 78 films en 2019-2020, soit une progression de 50,0 %. La part de films réalisés ou co-réalisés par des femmes progresse également, passant de 19,9 % en 2010 à 25,9 % en 2019-2020.
  • 68,8% des Français âgés de 3 ans et plus sont allés au moins une fois au cinéma en 2019, soit 43,3 millions d’individus.
  • Les moins de 25 ans représentent 32,9 % des spectateurs et les 50 ans et plus 32,1 % (Peu importe les générations : on aime le cinéma !)
  • Chaque spectateur s’est rendu, en moyenne, 4,9 fois dans les salles de cinéma au cours de l’année 2019 (comme en 2018).
  • Le public compte 31,6 % de spectateurs habitués (allant au moins une fois par mois au cinéma). Ils réalisent 74,8 % des entrées.
  • En 2019, 8 198 films sont projetés dans les salles dont 746 films inédits.
  • En 2019, la fréquentation des salles dans l’Union Européenne augmente de 5,5 %. La France demeure le premier marché du cinéma de l’Union Européenne avec 213,0 millions d’entrées.
  • En 2019, la France dispose du parc de salles le plus important et le plus dense avec 6 114 écrans. Elle est suivie par l’Italie (5 205 écrans en 2018) et l’Allemagne (4 961 écrans).