Comment faire un programme de travail pratique et efficace pour réussir ton année ?

Comment faire un programme de travail pratique et efficace pour réussir ton année ?

15 décembre 2021 0 Par myiae

Nombreux d’entre nous présentent des difficultés à travailler de manière productive et organisée, surtout lorsqu’on est pris de court par le stresse des examens qui approchent et les cascades de matières ou UE à valider. Nous avons donc listé pour vous dans cet article en quelques étapes clés des solutions tirées de nos expériences personnelles ou encore de celles de notre entourage, des solutions qui ont fonctionné pour eux et qui nous l’espérons fonctionneront aussi pour vous.

Vous retrouvez aussi à la fin de cet article, un témoignage d’un membre de notre équipe qui vous livre sa méthode afin de s’organiser pour son travail.

On se lance !

Etape 1 : connaitre l’objectif de ton contrôle, examen, partiel.

La question peut paraître anodine, mais elle a toute son importance pour ta motivation ! Pourquoi est-ce important pour toi de réussir cet examen, partiel, concours ? Quelles note ou mention veux-tu obtenir ? Quel objectif veux-tu atteindre et pourquoi ? Prends le temps de répondre à ces questions, si possible par écrit et épingle tes réponses au-dessus de ton bureau. Quand tu auras un coup de mou, un coup de moins bien, relit ton « pourquoi » et ton objectif : ils te donneront la motivation et la persévérance de continuer dans ces moments difficiles !

 

Etape 2 : Définir les priorités de ses révisions

 Bon soyons francs : tu n’auras pas le temps de revoir tous tes cours, de refaire tous les exos, de programmer des simulations d’exams avec les annales, etc. Même si tu t’organises bien dès le début de l’année, c’est chaud ! Pour bien gérer tes révisions et ne pas être en mode panique, il va falloir définir tes priorités. Quelle est la matière où tu as le + besoin de réviser ? Appuie-toi sur ces critères pour établir tes priorités selon :

  • Le coefficient de l’épreuve : plus il est important, plus le travail demandé l’est aussi. Il est peut-être judicieux de réviser plus longuement les épreuves à fort coefficient, non ? Classe tes épreuves en fonction du coefficient qu’elles ont, du plus grand au plus petit.
  • Ton niveau : dans quel cours tu te sens le plus à l’aise, tu as le plus de facilité, tu connais déjà beaucoup de notions ? Et au contraire, dans lequel tu n’y comprends rien, tu ne connais pas grand-chose ? La stratégie de révisions ici est de définir les cours où tu as des lacunes et donc le plus besoin de travailler. Classe-les en fonction de tes connaissances (du plus bas au plus haut).
  • Tes besoins : quels sont les cours pour lesquels tu n’as pas encore de fiches de révisions? Quelles sont les matières où tu n’as pas lu les ouvrages demandés par le professeur ? Dans quel cours tu as besoin de faire des exercices, de refaire les TP ou TD ? Dois-tu faire des annales, de refaire des examens blancs ? Fais une to-do-list des tâches qu’il te reste à faire pour chacun de tes cours.

 

Maintenant, grâce à tes 3 listes (coefficient, niveau et besoin), tu vas pouvoir prioriser tes révisions. Ta priorité n°1 sera l’épreuve à fort coefficient où tu as le plus de lacunes et pour laquelle tu as beaucoup de besoins ! Quelle est ta priorité n°2 ? Et ainsi de suite !

Etape 3 : Définir un programme de révisions pour construire un bon planning

C’est bon tu as ta liste de priorités ? Pour chaque priorité, tu vas maintenant faire une liste de tâches à faire (oui je sais encore une liste : nous sommes des fan de listes), en commençant par la plus importante. N’oublie pas les tâches concernant la mémorisation : grandes notions et définitions, détails supplémentaires, etc. Enfin, devant chaque tâche estime le temps qu’elle te prendra . Si une tâche fait plus de 2h, il faut la découper en plusieurs autres petites tâches. C’est une estimation bien sûr, mais elle va te donner une idée et tu construiras ensuite ton planning de révisions en fonction de celle-ci !

 

Etape 4 : Retro-planning jusqu’à l’échéance des examens

Combien de temps te reste-t-il avant l’épreuve ?

Inscris la date de ton examen, partiel, concours sur un calendrier et compte les semaines ou jours dont tu disposes pour réviser. En fonction du temps que tu as pour réviser, il faudra adapter ton programme de révisions. Je te vois déjà avec des sueurs froides… « J’ai un programme de révisions de 100 jours et je n’ai plus que 30 jours devant moi ! ». Pas de panique ! Si tu as bien suivi les étapes pour l’élaborer, tu as dû prioriser tes tâches. Tu te concentreras donc avant tout sur tes tâches prioritaires (n°1, 2 et 3). Celles qui sont en fin de liste peuvent attendre puisqu’il s’agit des cours que tu aimes ou dont tu connais déjà beaucoup d’éléments donc pour lesquels tu as moins de travail à fournir !

Etape 5 : répartition des tâches primaires et secondaires

Pour chacune des semaines qu’il te reste, tu vas définir :

  • tes 5 tâches prioritaires, celles que tu dois absolument avoir faites pour réussir tes examens (les n°1 et 2 de ta liste des priorités). Ce sont celles pour lesquelles tu ne dois pas faire d’impasse ! Rappel : il est préférable de ne pas aller à plus de 3h !
  • tes 5 tâches secondaires, celles qui seraient bien que tu fasses. Elles sont importantes, mais pas urgentes. Elles t’apporteraient un plus pour avoir une bonne note.
  • tes 5 tâches additionnelles, celles qui sont en bonus, que tu feras si tu as de l’avance sur ton planning de révisions ! C’est la cerise sur le gâteau !

C’est fait ? Oui on sait, c’est un peu long tout ce processus, mais cela va te faire ensuite gagner un temps fou ! Comment ? Eh bien tu n’auras plus à réfléchir chaque matin à ce que tu dois faire : tout sera planifié !

 

Etape 6: construire son emploi du temps jour par jour, heure par heure pour chaque semaine !

Il est temps de construire ton planning de révisions jour par jour, heure par heure :

  • Inscris tout de suite tes obligations(heures de cours si tu n’es pas en période de relâche ou en vacances ; heures consacrées à ton job ou ton stage si tu en as un ; heures de tes RDV ou de tes loisirs obligatoires)
  • Définis une heure fixe pour ton réveil et ton coucher: elle doit être la même tous les jours, même les week-ends ! Et aussi pour ton déjeuner et ton dîner. Pourquoi me demanderas-tu ? Eh bien parce que cela crée des routines et que le cerveau aime les routines : c’est plus facile pour lui ! Et comme en période de révisions intense tu le sollicites beaucoup, autant lui faciliter la tâche en lui créant des habitudes horaires simples et routinières !
  • Définis aussi des heures pour t’aérer l’esprit: une ballade, du sport, voir un film, des amis, etc. Si tu as une longue période de révisions devant toi, détermine aussi un jour OFF : un jour sans révisions, sans travail où tu pourras totalement lâcher !
  • Fais des blocs de 2 à 3 h de révisionsavec des pauses entre 2 blocs de 10 à 20 minutes (quand une tâche t’a demandé beaucoup d’effort). Puis inscris dans ces blocs tes tâches prioritaires, puis tes tâches secondaires. Laisse de côté pour l’instant tes tâches additionnelles : tu les feras si jamais tu es en avance sur ton planning de révisions.
  • Pour bien mémoriser un cours, il est important de programmer des répétitionstous les 2/3 jours. Quand tu revois un cours pour la 2e ou 3e fois, tu peux faire une séance de révisions + courte. Ces séances peuvent être programmées le soir, après le dîner par exemple.
  • Alterne les matièresd’un bloc à l’autre et essaie, autant que possible d’alterner aussi les différents types de révisions : faire une fiche de révisions, relire un cours, refaire un exo, faire des annales, etc.

 

Témoignage d’un membre de notre équipe sur son organisation pour ses révisions, une technique qui a fonctionné pour elle et qui nous l’espérons, fonctionnera pour toi :  

Un classeur Excel qui recense pour chacun des jours de la semaine le travail que vous avez à faire.

« L’idée de base est de faire un programme par semaine durant tout un mois. Sur une feuille Excel, je note le mois dans lequel je me trouve. Par exemple, Décembre, puis la semaine avec les 7 jours de la semaine et les dates précises. Premièrement, je note en rouge gras, les examens ou partiels que je peux avoir afin de voir où est-ce que je dois commencer à réviser de manière imminente. Ensuite, par rapport aux horaires libres que j’ai après mes heures de cours, je peux classer mes révisions en raison de 2 à 3 heures par matière en fonction de la densité des révisions à faire ainsi que la proximité potentielle du contrôle ou de l’examen à venir. Mais s’il y a une chose importante que je fais, c’est prendre le temps de faire une pause lorsque je suis rentrée chez moi pour souffler un peu et ne pas être submergée par le travail à faire. Ca me permet de faire et le vide et d’être vraiment concentrée lorsque je me mets à travailler. Je peux regarder un épisode d’une série, traîner sur les réseaux sociaux,… En général, je prends une pause d’une bonne heure pour être en forme ! Je répète la même chose, une moins longue pause, lorsque je dois passer d’une matière à une autre, environ 30 minutes».

Besoin d’un classeur vide que vous pouvez personnaliser à votre convenance ? Notez-le nous en commentaire, et nous nous ferons le plaisir de vous le transmettre.