Une question récurrente qui vient lors de la réalisation de son CV : faut-il mettre sa photo sur son CV ?

La photo n’est pas un élément obligatoire sur un CV : aucun recruteur ne peut la demander lors d’un recrutement (sauf cas précis), il s’agit donc d’un plus à apporter ou non sur votre CV. La photo sur le CV n’est donc pas une donnée essentielle de votre CV !

Partant du principe que le CV réussit est une somme de détails bien structurés, votre photo peut donc donner quelques points en plus à votre candidature, mais cette photo doit être travaillée et bien réalisée. Bannissez les photos trop petites, floues, pixellisées, mal cadrées avec un fond visuel peu professionnel. De la même façon, les éclairages trop prononcés ne vous donneront pas bonne mine. Soignez votre présentation, comme si vous vous rendiez à un entretien, revêtez une tenue dans laquelle vous êtes à l’aise mais classique : veste, chemise. Tenez-vous droit et prenez une pose déterminée. Si vous mettez une photo sur votre CV il faut qu’elle soit professionnelle et qu’elle respecte tous les critères attendus, sinon elle aura l’effet inverse et votre candidature ne sera pas prise au sérieux.

Attention : la photo sur le CV est en contradiction totale avec le principe du “CV anonyme” permettant une plus grande équité lors de recrutements. Le CV anonyme était prévu comme “obligatoire” par une loi de 2006 mais les décrets ne sont jamais parus… Le portrait est de toute façon discriminante. Il peut faire perdre un poste à une personne issue d’une minorité visible (même si normalement ce n’est pas légal). 

A vous de voir si vous êtes photogénique, si vous pensez que votre photo peut apporter un plus sur votre CV et surtout si vous avez le temps de réaliser une photo professionnelle…

Pour répondre à la question, pour ma part je ne suis pas pour le fait de mettre une photo sur un CV. 

N’oubliez pas : le CV est le seul élément qui vous sépare de l’entreprise. Passez du temps à le travailler, le modifier, l’améliorer. 


On entend très souvent des étudiants parler de poursuite d’étude en « finance », en master finance : mais qu’est-ce qui se cache derrière ce petit mot très utilisé dans la bouche de nos chers étudiants?

Tout d’abord, rappelons qu’avec la mondialisation et l’internationalisation des échanges, la finance n’a cessé de gagner en importance. Malgré un léger ralentissement au moment de la crise, ce secteur s’est vite repris et l’emploi aussi.

Le secteur de la finance regroupe l’ensemble d’activités liées à la recherche de capitaux dans le but d’effectuer une opération économique. Dans notre monde plus connecté que jamais, ce secteur professionnel se porte très bien et les débouchés d’études de finance sont nombreuses. Les profils de commerciaux et de financiers sont très recherchés par les entreprises et les banques.

Les métiers de ce milieu concernent principalement le traitement de documents financiers ou comptables pour une entreprise. Cette mission est souvent accompagnée d’autres activités liées à la gestion et à l’audit.

La finance concerne autant les entreprises et les états que les ménages. Dans le milieu entrepreneurial, on retrouve ce domaine d’activité dans trois grands secteurs, la banque, les entreprises et les banques d’affaires.
La finance est le secteur privé qui recrute le plus en France avec plusieurs dizaines de milliers d’emplois tous les ans, preuve de sa bonne santé.

Les métiers de la finance sont nombreux et s’exercent autant dans le milieu bancaire que de l’assurance ou de l’entreprise. Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques métiers dans le secteur financier :

  • Agent général
  • Conseiller de clientèle
  • Inspecteur commercial
  • Actuaire
  • Chargé d’Études Marketing
  • Expert indépendant
  • Courtier en Assurance
  • Trésorier
  • Comptable
  • Auditeur interne
  • Trader
  • Chargé d’affaire
  • Directeur financier
  • Gérant de portefeuille
  • Contrôleur de gestion
  • Analyste financier
  • Etc.

Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD), qui s’est déroulée du 17 au 25 novembre 2018, le pôle sensibilisation à la cause animale et environnementale a mis en place une action d’initiation aux réductions des déchets au sein du Restaurant Universitaire Metz’in du campus.

  • La SERD, c’est quoi ?

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets est un projet de la commission européenne qui vise dans un premier temps à sensibiliser les habitants de l’Europe à réduire leurs déchets dans leur vie professionnelle ainsi que dans leur vie privée, donc consommer d’une meilleure façon.
Avant même de vous donner des conseils pour limiter vos déchets, il serait intéressant de définir qu’est-ce qu’un déchet : d’après le site actu-environnement, un déchet est un « résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou meuble, plus généralement tout bien que son détenteur destine à l’abandon. »

  • L’impact de notre consommation

La production de déchets a un énorme impact sur notre environnement ainsi que sur notre santé. La majorité de nos déchets sont éliminés en les brûlant ce qui augmente la pollution atmosphérique ou alors jetés et oubliés dans la mer ce qui réduit considérablement notre qualité de vie.
Après avoir questionné 113 personnes, le pôle sensibilisation a constaté que la plupart des étudiants n’étaient pas au courant du concept de la SERD et qu’ils n’avaient pas idée des tonnes de déchets générées par les humains. Selon la Banque Mondiale Compostage, ils produisent entre 3,4 et 4 milliards de tonnes par an. A l’échelle de la France, un français génère 79kg de déchets par an dont 20kg pourraient être évités !

  • Quelques conseils

Nous avons donc recueilli vos conseils afin de préserver notre planète et accroître notre qualité de vie ainsi que celle de nos futures générations

Pour réduire les déchets au RU Metz’inPour la vie étudiante de tout les jours
  • Faire ses plats soi-même
  • Eviter de prendre des aliments qui ne sont pas à notre goût au Restaurant Universitaire
  • Se renseigner davantage sur les dates de péremption des produits car parfois ils sont encore consommables longtemps après la date de péremption
  • Prendre un Tupperware et y mettre les restes du repas pour le soir.

 

  • Faire une liste de courses précise en fonction de ses besoins
  • Aller plus souvent en course car cela évite d’acheter trop et que les produits périssent
  • Privilégier les restes de la veille plutôt que la confection qu’un nouveau plat
  • Privilégier le vrac car les contenants commerciaux sont généralement trop gros pour un étudiant qui vit seul
  • Lors de courses évitez de prendre un sac plastique mais plutôt un sac en tulle qui peut être réutilisé
  • Privilégier les produits locaux et de saison

Article réalisé avec la collaboration du pôle sensibilisation de l’IAE de Metz


Bon à savoir :

Ouvert du lundi au samedi 10h – 20h

Plus de 100 boutiques et restaurant, on y retrouve par exemple :

Adidas, Armani, Bershka, Primark, Undiz, Guess, Histoire d’or, Calzedonia, Kiko, Sephora, Hema, Pimkie, Kaporal, Mango, New Look

Fresh Burritos, Air Bagels, Ayako Sushi, Burger King, Columbus Cafe, Waffle Factory, Pita Pit

Franck Provost, Body Minute, le Bar à Ongles

Un peu d’histoire :

C’est après 6 ans d’études et 36 mois de chantier que le nouveau complexe commerciale « MUSE » ouvre ses portes pour son inauguration le 21 Novembre dernier. C’est en face du Centre Pompidou que le projet « MUSE » et ses 37000m2 de surface commerciales se sont installées. Bâtiments moderne avec sa façade revêtue de plaques de verre en damier, celui-ci propose également un intérieur lumineuse et contemporains permettant une expérience « shopping détente » garantie avec ses 115 boutiques et restaurants réparties sur deux niveaux.

Comme à pu le dire Maurice Bansay, Président d’Aisys et promoteur du projet  «MUSE » est l’archétype de l’ensemble commercial mixte du troisième millénaire qui associe, sur un même lieu, des boutiques, des bureaux, des logements et une résidence pour senior.»

Itinéraire et accès :

Le MUSE est accessible aussi bien en voiture qu’en transport en commun :
Rappelons que le secteur est desservi par le réseau Le Met’ :
station station Centre Pompidou-Metz sur les lignes Mettis A et B, idem pour la ligne L5 et la navette N83, qui traverse le plateau piétonnier. La gare TGV toute proche est quant à elle desservie par 9 lignes de bus, en plus de Mettis.


Bon à savoir :

Entrée gratuite tout public

Matin Après-midi
Lundi 9h-12h 14h-17h
Mardi 9h-12h 14h-17h
Mercredi 9h-12h 14h-17h
Jeudi 9h-12h 14h-17h
Vendredi 9h-12h 14h-17h
Samedi Fermé Fermé
Dimanche Fermé Fermé

Ce qu’on y voit :

Blida est un espace de coworking où plusieurs auto-entrepreneurs et start-ups peuvent louer des locaux afin d’exprimer et échanger leurs connaissances et leurs compétences. Blida est un lieu de création, de production et d’innovation construit autour de six grandes thématiques :

  • Art et Industries créatives
  • Innovations digitales et économie numérique
  • Médias et productions audiovisuels
  • Economie sociale et solidaire
  • Événementiel et art de vivre
  • Jeux-vidéo

Le site offre la possibilité de visiter les entrepôts et de rencontrer des auto-entrepreneurs et artisans très innovants. De plus, l’organisation Blida assure une multitude d’ateliers professionnalisant pour les petits et les grands ainsi que des événements festifs. Enfin, TCRM-Blida mets également à disposition ses locaux afin d’accueillir des soirées, conférences et expositions de personnes extérieures.

Un peu d’histoire

Lieu totem de la labellisation de la French Tech à Metz, Blida a été créée en 2014, dans les anciens dépôts des Transports en commun de la région messine (TCRM), d’où son nom complet TCRM-Blida afin de garder la référence de son lieu de création. Aujourd’hui Blida est un site de 25000m² de bureaux qui est à la recherche constante de nouveaux talents mais aussi de partenaires économiques et artisanaux pour son plus grand événement : La Nuit Blanche. Blida propose aux jeunes étudiants de joindre leur aventure bénévolement. Leurs activités principales seraient d’aider à organiser des événements, assister les résidents au cours de leurs projets artistiques et épauler l’organisation lors du réaménagement des lieux.

Itinéraire et accès :

7 Avenue de Blida, 57000 Metz

En voiture : 10min du centre-ville, 22min de la Gare de Metz. Possibilité de stationnement sur place, le long de l’Avenue de Blida

LeMet’ :

  • Mettis A arrêt « Pontiffroy »
  • L3 arrêt « Ruimport »
  • P111
  • N18 arrêt « Blida »

Bon à savoir : 

Gratuit pour les moins de 26 ans  (Sous présentation de la carte d’identité)

Les horaires d’ouverture (Attention : jusqu’au 31 mars) : 

OuvertureFermeture
Lundi10h0018h00
Mardifermeture hebdomadaire
Mercredi10h0018h00
Jeudi10h0018h00
Vendredi10h0018h00
Samedi10h0018h00
Dimanche10h0018h00

Ce qu’on y voit :

Le Centre Pompidou est un musée national d’art moderne. Il détient l’une des meilleurs collections au monde dans le domaine de l’art moderne.

Toute l’année se succèdent des événements, une programmation pluridisciplinaire fondée sur des expositions temporaires.  

Actuellement, vous pouvez observer « L’Aventure de la Couleur ». Cette nouvelle présentation inédite d’une quarantaine de chefs-d’œuvre de la collection du Centre Pompidou propose une exploration thématique de la couleur.

Un peu d’histoire : 

Le Centre Pompidou-Metz, avec sa double dimension régionale et européenne, est né de ces deux ambitions. Première expérience de décentralisation culturelle en France d’un établissement culturel public et national. Le Centre Pompidou-Metz est ouvert au public depuis le 12 mai 2010. Il a été inauguré par l’ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy le 11 mai. Ce lieu culturel inédit est une projection du Centre Pompidou sans en être une réplique, selon les termes d’Alain Seban, son président de l’époque.

Itinéraire et accès : 

À pied à 2 min de la gare TGV de Metz Ville et à 10 min du centre historique.

LE MET’ : 

  • METTIS A et B, station Centre Pompidou Metz – un METTIS toutes les 5 minutes sur le tronc commun
  • LIGNE 5, Arrêt Centre Pompidou-Metz
  • NAVETTE ARTEO, Arrêt Centre Pompidou-Metz – une NAVETTE ARTEO toutes les 10 minutes

En voiture :

Autoroutes A4 (Paris / Strasbourg) et A31 (Luxembourg / Lyon), sortie Metz Centre. Un parc de stationnement souterrain est accessible par l’avenue François Mitterrand, tous les jours et 24h/24. Parking de 700 places.


1. Pouvez-vous vous présenter ?
Avec cette question le recruteur cherche à évoluer comment le candidat s’exprime, d’en savoir plus sur la personnalité du candidat, de son état actuel : s’il est stressé, calme et ainsi comment il structure son parcours

Conseils : Restez-vous-même, et faites attention à votre élocution

2. Que savez-vous de nous ?
Le recruteur cherche à savoir si le candidat à travailler un minimum son entretien avant de venir et s’il sait dans quoi il postule.

Conseils : Se renseigner au préalable sur internet et les réseaux sociaux sur l’entreprise, les concurrents et éventuellement sur la personne qui vous reçoit

3. Pourquoi avez-vous choisi cette formation ? Regrettez-vous ce choix ?
Le recruteur souhaite comprendre ce que vous avez appris et, par conséquence, ce que l’on peut attendre de vous, ce qui vous a passionné. Aussi, il peut vérifier que vous avez assumé votre choix et que vous avez su tirer parti de votre formation.

Conseils : montrez-vous sûr de vous !

4. Qu’est-ce qui a suscité votre intérêt dans cette offre d’emploi ?
Le recruteur cherche qu’il y ait au moins une adéquation entre l’offre de mission et les leviers de motivation de la personne. Il faut que la candidature soit cohérente.

Conseils : Ciblez les besoins de l’entreprise et trouvez un lien avec votre parcours et vos ambitions

5. Quels sont vos points forts et vos points faibles ?
L’employeur ne pose pas cette question pour vous embarrasser. Il veut simplement se faire une idée sur vous et, par le fait même, tester votre capacité à vous remettre en question. Un autre voudra, quant à lui, connaître les risques qu’il prend en vous embauchant.

Conseils : Préparez bien tous vos points forts et vos points faibles mais surtout trouvez des arguments, des exemples pour les illustrer
Exemple : Vous êtes lent car vous êtes méticuleux. Vous voulez éviter toutes les erreurs possibles et rendre un travail d’une grande qualité.

6. Que faites-vous pendant vos loisirs ? Quelles sont vos passions ?
Le recruteur peut avoir l’air de détendre l’atmosphère, mais attention il continue à vous analyser et à essayer de mieux comprendre l’intégralité de votre personnalité ? restez toujours professionnel !

Conseils : Ne pas détailler des passions trop intimes ou pas facile à expliquer, l’idée est de donner toujours une image positive et dynamique de vous-même.

7. Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?
Vous devez faire comprendre au recruteur que vous avez autant besoin de lui que lui de vous. Et ne vous comparez jamais aux autres candidats.

Conseils : montrer que vous êtes le candidat le plus adapté pour ce poste en mettant une ultime fois vos atouts professionnels en avant. Pour cela, réfléchissez à ce que vous pouvez apporter à l’entreprise.

8. Pourquoi pensez-vous être fait pour ce poste ?
Mettez en avant vos savoir-faire et l’expérience acquises au cours de vos précédents postes et les agissements prises durant les situations de crises, afin que les chasseurs de têtes sentent que vous êtes la bonne personne.

9. Où vous voyez-vous dans cinq ans ?
L’employeur évalue la capacité d’analyse et de réflexion du candidat, en espérant qu’il soit à la fois réfléchi et ambitieux.

Conseils : Formez une réponse ambitieuse, sincère et réaliste. Ne surtout pas dire « A votre place » :

10. Avez-vous des questions ?

Conseils : Préparez deux ou trois questions aux préalables de préférence, évitez les questions bateau ou des informations que vous pouvez avoir sur internet.